Les actualités
Syrah et toi ?

Plusieurs hypothèses s’affrontent pour savoir d’où vient ce cépage au nom exotique. L’origine de la Syrah, et non le Syrah comme l’appellent certains, serait pourtant moins éloignée qu’il n’y paraît…

Les origines de la Syrah

Et c’est la science qui nous le dit ! Selon les analyses génétiques, la Syrah serait issue d’un croisement entre un cépage savoyard, la Mondeuse Blanche et un cépage ancien du Massif Central, la Dureza Noir. Ce cépage est donc originaire de la vallée du Rhône (entre Valence, Lyon et le Dauphiné). Exit donc les théories avançant que la Syrah serait originaire de la région de Shiraz en Iran, de Syracuse ou encore de Syros, ile grecque des Cyclades.

Représentant environ 8% des plantations françaises, la Syrah apprécie les climats plutôt chauds et assez secs. On la retrouve donc en vallée du Rhône et sur le pourtour méditerranéen. On retrouvera aussi ce cépage en Italie, en Australie, en Californie et en Afrique du Sud. Mais ce sont les appellations du Rhône tels que les Côte-Rôtie, Hermitage, Saint-Joseph… qui lui ont donné ses lettres de noblesse.

Son profil aromatique

Cépage puissant et épicé, on y retrouve des arômes de violette, de cerise, de cassis. Ce cépage coloré, à la robe sombre et aux reflets bleutés peut également offrir des nuances poivrées, voire fumées. Avec les années, la Syrah donne des touches animales comme le cuir ou encore de truffe. 

La syrah se retrouve en mono-cépage dans les Côtes du Rhône et en assemblage dans le sud-est de la France avec des cépages tels que le Grenache, le Cinsault, le Mourvèdre… On peut aussi déguster la Syrah en version rosé très fruité et intéressant.

Avec quoi boire la Syrah ?

Idéale avec les plats ayant du punch, elle se marie parfaitement avec les viandes aromatiques et exotiques. Par exemple avec un curry ou avec la cuisine asiatique… Plus traditionnel, elle sublimera un gibier à plume ou un gigot d’agneau rôti.

Ces articles
Peuvent vous
intéresser